06/08/2012

Ralentir la circulation dans les rues de nos villages

Certaines rue d’Audregnies, de Baisieux et de Quiévrain connaissent régulièrement le passage en trombe de bolides conduits par des criminels en puissance. Cette délinquance routière est souvent vécue comme une menace quotidienne par des riverains totalement désarmés face à cette inconscience !

Pour les communes aussi, il n’est pas toujours facile de lutter contre ce phénomène. Là, comme dans beaucoup d’autres domaines, il n’existe pas UNE solution miracle. Mais je suis persuadé que la situation peut évoluer positivement grâce à un ensemble de mesures prises en concertation avec tous les acteurs de la problématique. 

vit rue d'angre.jpg

Rue d’Angre à Baisieux – les 50Km/h y sont trop rarement respectés

Sensibiliser

Via les écoles, les associations ou le bulletin communal, il faut sans cesse rappeler les dangers des excès de vitesse dans les zones d’habitat. L’organisation d’activités de sensibilisation lors de grandes manifestations permettrait également de toucher un public plus nombreux.  Bien entendu, ces actions ne sont efficaces que si elles sont souvent répétées et programmées sur le long terme. 

vitesse campagne.jpg

Camapgne organisée par une commune québecoise

Avertir 

Malheureusement, certaines personnes restent souvent insensibles à une simple information. Il faut alors brandir la menace du bâton et informer très clairement des peines (amendes et prison) qui sont infligées aux bandits de la route. A cette effet, un flash préventif qui vous signale votre infraction s’avère souvent être un rappel à l’ordre très utile. Il faut le faire tourner très régulièrement dans les endroits définis, avec la population et les forces de l’ordre, comme étant les plus à risque. 

vitesse flash préventif.jpg

Flash préventif

Aménager 

L’aménagement des voiries est également un élément important. Il y a là deux aspects : l’avertissement visuel et la contrainte physique. L’avertissement visuel consiste à aménager l’entrée en agglomération en plaçant des zones fleuries, des panneaux et du mobilier urbain afin de faire prendre conscience aux conducteurs qu’ils rentrent dans un village. La contrainte physique s’exerce quant à elle par l’installation de dispositifs de ralentissement tels que des coussins berlinois ou des chicanes.  Très utiles, ces installations doivent cependant être installées en concertation avec les riverains pour éviter de nouvelles nuisances (bruits et vibrations) et avec l’assentiment des services publics de secours et de transports en commun. 

vitesse Coussins-berlinois.jpg

Coussin berlinois

Punir

Enfin, face aux plus récalcitrants et dans les zones les plus dangereuses, il faut encourager et donner les moyens nécessaires aux forces de Police afin de faire des contrôles de vitesse plus fréquents qui seront largement annoncés dans un premier temps et ensuite régulièrement organisés par surprise. C’est malheureusement le seul moyen de contraindre certaines personnes à respecter la vie des autres. 

sécurité routière,vitesse,quiévrain,baisieux,audregnies

Bref, c’est un vaste problème qui, je pense, doit être bris à bras-le-corps par les autorités en concertation étroite avec les riverains afin de rendre plus de convivialité et de sécurité dans les rues de nos villages.