13/10/2012

La campagne se termine !

Dans quelques heures, la campagne électorale prendra fin. Je voudrais remercier celles et ceux qui m’ont apporté leur soutien dans cette aventure passionnante !

Demain, l’électeur devra choisir entre la continuité dans l’immobilisme ou le CHANGEMENT vers un renouveau de notre commune POUR et AVEC les Quiévrainois, les Basigomiens et les Audregniens

Dans les prochains mois et les prochaines années, j’espère pouvoir mettre toute mon énergie au service de notre entité ! 

quiévrain,baisieux,audregnies,depont

18:46 Écrit par Frédéric | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, depont |  Facebook |

05/10/2012

Embellir la vie des Quiévrainois, des basigomiens et des Audregniens !

fleurs fb.jpgLes quiévrainois ont perdu la fierté de leur Commune ! Là aussi, bien des choses sont possibles sans forcément augmenter les budgets. 

Je veux responsabiliser le personnel communal et mettre en avant les compétences de chacun pour réaliser plus de travaux sans faire systématiquement appel à des entreprises privées.

Je veux un entretien régulier et programmé !

Des projets de fleurissement ou d’aménagement de lieux de convivialité ne sont pas forcément coûteux. Avec un peu d’imagination, de bon sens et de bonne volonté bien des choses sont réalisables. 

Entretenir et aménager les rues et places de  Quiévrain, d’Audregnies, de Baisieux et du Petit-Baisieux c’est embellir notre cadre de vie, une certaine manière d’embellir la vie ! 

5 propositions concrètes :

-Affecter à chaque village/quartier un cantonnier avec un planning et des objectifs journaliers précis

-Acquérir une balayeuse de rue et l’utiliser quotidiennement

-Installer de nouveaux espaces de convivialité avec des jeux d’enfants dans tous les villages

-Réhabiliter les sentiers pédestres, les chemins de campagne et les pistes cyclables

-Sensibiliser la population et faire payer les pollueurs (souvent extérieurs à notre commune)

Un exemple de bonne idée ? 

Le Syndicat d’Initiative et de Promotion Touristique de Frameries a réalisé une carte présentant plusieurs circuits balisés parcourant l'entité de Frameries et qui permettent d'en découvrir les principales curiosités. 

Le Royal Syndicat d'Initiative du Haut-Pays a déjà réalisé en 2011 une carte des promenades balisées dans le Haut-Pays. Si la Commune réhabilite et entretient régulièrement les sentiers, ruelles et chemins agricoles de l’entité, nous pourrions les mettre en valeur par un balisage, un aménagement des points d’accès et l’édition d’une carte détaillée. Voilà de quoi offrir de belles balades aux Quiévrainois, aux touristes d’un jour et encourager la mobilité douce ! 

 

10:50 Écrit par Frédéric | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : quiévrain, audregnies, baisieux, propreté, entretien |  Facebook |

28/09/2012

Quiévrain a besoin de plus de sécurité !

quiévrain, baisieux, audregnies, sécurité, policeLes élections communales approchent et il est l’heure pour chaque candidat de présenter ses idées et ses projets.

Je suis très heureux d’être le 5ème candidat sur la liste ‘CHANGER’ car nous avons la volonté d’apporter de nouvelles idées et toute notre énergie pour le redressement de notre commune notamment pour l’importante problématique de l’insécurité !

La sécurité des personnes et des biens est la première des libertés des citoyens ! C’est donc aussi la première de mes priorités !

Depuis quelques années, notre Commune vit un grave problème d’insécurité à tel point que nous sommes classés 13ème commune avec le plus haut taux de criminalité en Wallonie !

Mais cette situation n’est pas une fatalité !

Je veux investir dans un renfort du nombre d’agents de police afin de voir plus de patrouilles dans nos rues. Cette mesure aura un coût mais cela doit être une priorité budgétaire ! Je veux également mettre en avant une série de mesures de prévention et de communication qui coûtent peu mais font passer clairement le message aux délinquants que Quiévrain n’est plus leur terrain de jeu !

Voici 5 propositions concrètes :

- Augmenter le nombre de patrouilles à pied dans nos rues ;

- Prévoir une garde les soirs de week-end dans le nouveau commissariat de la Grand-Rue ;

- Etendre le parc de caméras de surveillance à TOUS les points problématiques et dans les villages (Audregnies, Baisieux et le Petit-Baisieux) ;

- Créer des équipes de stewards de quartier ;

- Renforcer l’éclairage public dans les endroits sensibles.

13:47 Écrit par Frédéric | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, sécurité, police |  Facebook |

21/08/2012

Quiévrain, ville fleurie ?

92.JPGLa semaine dernière, j’ai fait un peu de tourisme dans les Fagnes et me suis arrêté à Malmedy. Cette commune possède un centre-ville à faire pâlir d’envie beaucoup de responsables communaux !

De nombreux commerces jalonnent les rues du centre qui sont merveilleusement décorées d’installations florales. Les visiteurs et les clients sont nombreux sur les trottoirs et les terrasses de la place sont remplies. 

Depuis de nombreuses années, la Ville de Malmedy soigne tout particulièrement son aspect afin de rendre aussi agréable que possible le séjour de ses nombreux visiteurs mais également pour le bien-être de ses citoyens. Et petit à petit, une attention toute particulière a été accordée au fleurissement de la cité.

IMG_1293.jpg

En 1996, les efforts de Malmedy furent couronnés par la réception du titre de "plus belle ville fleurie d’Europe". Depuis lors, la décoration de la commune est devenue une tradition. Chaque année, des centaines de suspensions florales embellissent les rues et de nouvelles compositions florales agrémentent les places. 

IMG_1294.jpg

En outre, l’identité malmédienne de ville fleurie a été renforcée avec un rendez-vous annuel, la fête des fleurs, qui draine des milliers de visiteurs. Des exposants spécialisés y proposent une gamme très diversifiée de produits et d’accessoires d’art floral. 

IMG_1300.jpg

Enfin, un itinéraire pédestre emmène les promeneurs à la découverte de tous les endroits de la ville particulièrement bien fleuris. L’enchantement est garanti ! 

IMG_1302.jpg

Bref, voilà une série de mesures qui ont participé au redressement d’une ville complètement détruite par les bombardements de noël 1944, maintenant devenue un pôle d’attraction touristique majeur mais aussi un centre commercial, folklorique et culturel essentiel dans sa région

IMG_1305.jpg

Bien sûr, Quiévrain et Malmedy sont deux communes sensiblement différentes. Malmedy est une commune touristique, d’environs 12.000 habitants (un peu moins du double de Quiévrain), avec un revenu moyen par habitant bien supérieur à celui de notre commune et nettement moins de problèmes de sécurité. Mais il n’en reste pas moins, qu’il est intéressant d’analyser les clefs du succès malmédien afin de nous en inspirer et pouvoir espérer un jour obtenir les mêmes statistiques favorables pour Quiévrain. 

Quiévrain possède une longue tradition d’un marché aux fleurs jadis exceptionnel. Pourquoi dès lors ne pas développer, nous aussi, le concept de « Quiévrain, ville fleurie » ? 

En aménageant année après année des décorations florales les long des rues et des carrefours d’Audregnies, Baisieux et Quiévrain, en redynamisant notre foire aux fleurs et en multipliant les événements organisés autour de cette thématique, nous pourrions installer une nouvelle image positive et dynamique de notre commune, porte d’entrée du Parc Naturel des Hauts-Pays ! 

Bien entendu, cela ne peut donner aucun résultat viable si, dans le même temps, d’autres mesures ne sont pas prises pour résoudre nos graves problèmes socio-économiques et sécuritaires. Mais il faut provoquer le redéploiement de notre commune via les divers leviers communaux possibles. L’aménagement de notre cadre de vie en est un essentiel ! 

06/08/2012

Ralentir la circulation dans les rues de nos villages

Certaines rue d’Audregnies, de Baisieux et de Quiévrain connaissent régulièrement le passage en trombe de bolides conduits par des criminels en puissance. Cette délinquance routière est souvent vécue comme une menace quotidienne par des riverains totalement désarmés face à cette inconscience !

Pour les communes aussi, il n’est pas toujours facile de lutter contre ce phénomène. Là, comme dans beaucoup d’autres domaines, il n’existe pas UNE solution miracle. Mais je suis persuadé que la situation peut évoluer positivement grâce à un ensemble de mesures prises en concertation avec tous les acteurs de la problématique. 

vit rue d'angre.jpg

Rue d’Angre à Baisieux – les 50Km/h y sont trop rarement respectés

Sensibiliser

Via les écoles, les associations ou le bulletin communal, il faut sans cesse rappeler les dangers des excès de vitesse dans les zones d’habitat. L’organisation d’activités de sensibilisation lors de grandes manifestations permettrait également de toucher un public plus nombreux.  Bien entendu, ces actions ne sont efficaces que si elles sont souvent répétées et programmées sur le long terme. 

vitesse campagne.jpg

Camapgne organisée par une commune québecoise

Avertir 

Malheureusement, certaines personnes restent souvent insensibles à une simple information. Il faut alors brandir la menace du bâton et informer très clairement des peines (amendes et prison) qui sont infligées aux bandits de la route. A cette effet, un flash préventif qui vous signale votre infraction s’avère souvent être un rappel à l’ordre très utile. Il faut le faire tourner très régulièrement dans les endroits définis, avec la population et les forces de l’ordre, comme étant les plus à risque. 

vitesse flash préventif.jpg

Flash préventif

Aménager 

L’aménagement des voiries est également un élément important. Il y a là deux aspects : l’avertissement visuel et la contrainte physique. L’avertissement visuel consiste à aménager l’entrée en agglomération en plaçant des zones fleuries, des panneaux et du mobilier urbain afin de faire prendre conscience aux conducteurs qu’ils rentrent dans un village. La contrainte physique s’exerce quant à elle par l’installation de dispositifs de ralentissement tels que des coussins berlinois ou des chicanes.  Très utiles, ces installations doivent cependant être installées en concertation avec les riverains pour éviter de nouvelles nuisances (bruits et vibrations) et avec l’assentiment des services publics de secours et de transports en commun. 

vitesse Coussins-berlinois.jpg

Coussin berlinois

Punir

Enfin, face aux plus récalcitrants et dans les zones les plus dangereuses, il faut encourager et donner les moyens nécessaires aux forces de Police afin de faire des contrôles de vitesse plus fréquents qui seront largement annoncés dans un premier temps et ensuite régulièrement organisés par surprise. C’est malheureusement le seul moyen de contraindre certaines personnes à respecter la vie des autres. 

sécurité routière,vitesse,quiévrain,baisieux,audregnies

Bref, c’est un vaste problème qui, je pense, doit être bris à bras-le-corps par les autorités en concertation étroite avec les riverains afin de rendre plus de convivialité et de sécurité dans les rues de nos villages. 

28/05/2012

Les sanctions administratives : un bon moyen de lutter contre les petites incivilités !

Le système judiciaire peine à apporter une réponse cohérente et rapide aux incivilités commises au sein de nos communes. Tapages nocturnes, dégradations des biens publics et privés, graffitis, vols sans violence, injures, restent hélas encore trop souvent impunis

La structure pénale est en effet trop lourde pour traiter de ces affaires certes mineures, mais qui empoisonnent la vie quotidienne de la population. En outre, rares sont les peines de prison qui sont effectivement purgées pour les condamnations à trois ans et moins. 

centre d'animation - vitre.JPG

Les sanctions administratives constituent donc une des solutions qui permettent de répondre à cette absence de sanctions. 

L’article 119bis de la Nouvelle Loi Communale énonce en effet que le Conseil communal peut infliger des peines ou des sanctions administratives pour les infractions à ses règlements ou ordonnances à moins qu’une norme supérieure (loi, décret) ne l’ait déjà prévu.

Cet outil mis à la disposition des autorités locales permet d’apporter une réponse cohérente et rapide aux agissements inciviques commis sur le territoire communal et qui nuisent à la qualité de vie de la population.

Jacqueline Galant, Député-Bourgmestre MR de Jurbise vient donc de déposer une proposition de loi visant à renforcer le rôle joué par ces sanctions administratives

Jusqu’à présent, les peines sont de quatre types : l’amende administrative de maximum 250 euros, la suspension ou le retrait d’une autorisation délivrée par la commune et la fermeture d’un établissement.

Jacqueline Galant propose d’élargir la palette des peines possibles en prévoyant l’interdiction d’un lieu fermé ou ouvert accessible au public ou en donnant la possibilité d’infliger au fauteur de trouble un travail d’intérêt général.

En outre, le texte propose d’abaisser de 16 à 14 ans l’âge des jeunes qui peuvent faire l’objet d’une sanction administrative et de doubler le plafond des amendes administratives (de 250 à 500€), pour plus d’effectivité.

Enfin, le texte prévoit une réduction du délai de la procédure. En effet, la plus-value du recours aux sanctions administratives communales réside essentiellement dans la possibilité pour les communes d’apporter une réponse plus rapide que le pouvoir judiciaire aux troubles à la société que constituent les incivilités. C’est en cela que la commune peut contribuer à réduire le sentiment d’impunité, des auteurs de l’infraction, et d’insécurité, de sa population.

Cette proposition de loi, rédigée par une élue de terrain très impliquée dans le domaine de la sécurité, permettrait si elle était votée, de lutter plus efficacement contre l’impunité et la banalisation de la petite criminalité et des incivilités et réduirait l’engorgement de l’appareil judiciaire. La sécurité constitue pour tous les citoyens la première des libertés. 

09:53 Écrit par Frédéric | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, sécurité |  Facebook |

22/05/2012

8 mai – un rappel utile !

Il y a deux jours, la Commune de Quiévrain a publié sur Facebook les photos des cérémonies du 8 mai tenues devant les monuments aux morts de l’entité. Même si ces cérémonies peuvent paraître, d’un premier abord, veillottes et ennuyeuses, il est important de rappeler toujours et encore qu’il y a à peine plus de 60 ans l’Europe entière s’entredéchirait emportée par un tourbillon de thèses extrémistes barbares menant à la disparition de près de 60 millions d’individus.

8mai1.JPG

Comme le rappelait l’Echevin J-M Dieu devant les élèves des écoles primaires, les jeunes de nos villages ont dû partir se battre et parfois mourir pour sauvegarder notre liberté ! 

A l’heure ou l’Europe est en crise, il est utile de se réjouir de la paix durable installée dans nos contrées et de toujours veiller à conserver et à entretenir cet héritage précieux des folies guerrières du 20ème siècle. 

8mai2.JPG

Personnellement, c’est avec émotion que j’ai déposé la gerbe de fleurs au monument aux morts basigomien. L’occasion d’une pensée aux membres de ma famille embarqués dans ces atrocités et plus particulièrement à mon grand-père, Emile Depont, combattant en 1940 et ensuite prisonnier en Allemagne. Il en est revenu meurtri physiquement et surtout transformé psychiquement. Des blessures qui jamais ne se sont refermées. 

22:28 Écrit par Frédéric | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, guerre, liberté |  Facebook |

31/03/2012

Le logement : chronique d’une crise annoncée !

logement quievrain.JPGMême si selon les statistiques, Quiévrain est encore une des communes du Royaume où l’immobilier est le moins cher, depuis plusieurs années les prix de vente et les loyers ne cessent de croître de manière effrénée ! De plus en plus de ménages modestes et de la classe moyenne peinent à trouver un logement digne. Ce ne sont malheureusement que les premiers symptômes d’une profonde crise en devenir. 

Le Week-end dernier, j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence sur le sujet où plusieurs professionnels du secteur ont dépeint une situation qui risque bien de s’aggraver. 

Ghislain GERON, Directeur général au Service Public Wallon (SPW), explique que dans les prochaines années la Wallonie va être confrontée à une forte augmentation de sa population (500.000 ménages de plus d’ici 2040). Il faut y ajouter une modification des modes de vie avec de plus en plus de célibataires et de familles monoparentales, entrainant un besoin plus important en nombre de logements. 

Dans le même temps, le haut fonctionnaire wallon indique que les disponibilités foncières sont en train de fondre comme neige au soleil. 80% des zones d’habitat définies par les plans de secteur sont déjà construites. 

Cette forte augmentation de la demande et cette raréfaction de l’offre va donc inévitablement entraîner une importante augmentation des prix que l’on peut déjà d’ailleurs constater depuis plusieurs années. 

Selon Francis CARNOY, Directeur général de la Confédération de la Construction en Wallonie, les prix ont augmenté de manière spectaculaire lors des douze dernières années : 

Entre 2000 et 2010 : 

• Prix des maisons ordinaires : + 104 %

• Prix des flats et studios : + 116 %

• Prix des terrains à bâtir : + 161 %

La crise du droit urbanistique est, selon Bernard PAQUES, avocat spécialiste en urbanisme, un autre problème qui vient toucher le secteur. Ces dernières années, les députés wallon ont produit, selon lui, une ‘diarrhée’ législative en votant textes sur textes et en modifiant sans arrêts des règles d’urbanisme déjà fort compliquées. A tel point que plus aucun professionnel du secteur ne s’y retrouve, perdu entre Plans de secteur, SDER, PCAR, RRU, RCU…et j’en passe et des pires !

logement audregnies.JPG

Face à ces défis, des pistes de solutions existent même si elles restent encore très hypothétiques : 

• fluidification des procédures d’octroi des permis d’urbanisme et clarification des règles ; 

• révision totale des plans de secteurs définis dans les années ’70 dans une optique de fonctionnalisme séparant les différentes activités alors que nous sommes maintenant dans une vision de mixité ;

• densification des logements dans des noyaux d’habitat offrant les services nécessaires et minimisant les déplacements automobiles ; 

• soutien à la démolition/reconstruction favorisant ainsi la réhabilitation des zones de bâti ;

• soutien à la rénovation du parc immobilier en tenant compte des nouvelles contraintes énergétiques ; 

• adoption par les communes d’une réelle politique foncière concertée avec l’administration de l’urbanisme et la population. 

Voilà de grands défis qui attendent tous les responsables politiques des prochaines décennies et qui concernent un besoin de base pour chaque citoyen. 

26/02/2012

PETIT patrimoine local, GRANDE valeur sentimentale

Quiévrain, Baisieux et Audregnies ne possèdent pas (ou plus) de châteaux et de grands bâtiments publics prestigieux. Seuls deux édifices sont classés sur la Commune : l’église St-Martin et l’octroi (face à l’ancien garage Defrenne). 

potale.JPGPar contre, les rues de nos villages sont parsemées d’un petit patrimoine rural, souvent des petits édifices, plus humbles et plus modestes, qui, de par leur proximité et leurs silhouettes familières, marquent le territoire et le cadre de vie d'une empreinte significative. 

Ces éléments de petit patrimoine populaire sont autant de témoignages du passé, des modes de vie et de pensée d'autrefois, des croyances et des traditions, des usages et des coutumes, des heurs et malheurs de ceux qui nous ont précédés. Ils contribuent fortement à l’identité de nos villages et à la qualité de notre cadre de vie.

Il peut s’agir d’anciens moulins, de cascades, de calvaires, de chapelles, de potales, de bornes, de monuments aux morts, de statues ou plaques commémoratives, de sépultures singulières, d’arbres remarquables ou de petits éléments du patrimoine ferroviaire et vicinal. 

quiévrain,baisieux,audregnies,patrimoineCe patrimoine collectif majoritairement apprécié et respecté par les quiévrainois mais aussi en voie de dégradation naturelle ou sujet à des actes de vandalisme, se doit d'être restauré pour les générations futures. Ces travaux peuvent faire l’objet d’une demande de subvention auprès du Service Public Wallonie

Une subvention maximale de 7.500€ est accordée pour des travaux d'entretien et de restauration et une subvention allant jusqu’à 2.500€  est possible pour les actions de mise en valeur et de promotion du petit patrimoine populaire local.

Voici quelques exemples de rénovations menées à bien dans d’autres communes : Beauvechain - Anhée - Neufchâteau

quiévrain,baisieux,audregnies,patrimoine

16:58 Écrit par Frédéric | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quiévrain, baisieux, audregnies, patrimoine |  Facebook |